MesMotos.fr - Astuces

Pour utiliser longtemps son véhicule sans soucis, un certain nombre de points est à vérifier régulièrement et en cas de panne (bénigne, on ne va pas remplacer le mécano en quelques lignes, surtout que vous n'aurez sûrement pas le site sous la main en tombant en panne au fin fond d'une départementale bucolique mais "forcément" isolée, loi de Murphy oblige) avoir quelques notions de "doigts d'Or" peut sauver une situation bien mal engagée... Ou "améliorer" sa moto...

En cliquant sur le titres des astuces, vous ferez apparaître ou disparaître les textes correspondants


Carburant

Depuis les années 70, les motos japonaises (au Japon et aux Etat Unis) devaient rouler au sans plomb : Sauf quelques modèles particuliers, toute la production est capable de rouler au SP95 (ou au SP98 si elles sont victimes de cliquetis) depuis cette époque, contrairement aux européennes qui ne s'y sont mis que plus tard. 2T ou 4T, même combat.
Si on avait eu du SP plus tôt, on se serait moins dopé au plomb pendant des années, à respirer les vapeurs d'essences, c'est tout !
Jusqu'à preuve du contraire, tous les fabricants émettent des réserves pour ne pas dire des interdictions vis à vis de l'E10... Donc sachant que nos moteurs sont plus performants que ceux des voitures et que l'E10, il est moins cher est moins énergétique, donc le moteur consommera plus pour autant de puissance. Cela compense allègrement la différence à la pompe - vous savez quoi ? Ben on se fait avoir comme d'habitude... Mais ça, c'est le mieux qui puisse nous arriver. L'E10 est tellement nocif que les membranes des carbus n'y résisteraient pas (il est "interdit" sur les voitures d'avant 2000, justement à carbus, non ?), voir les robinets et les durites ! On parle même, à voix basses, de casses moteurs ! Laissez-nous le SP95, moins corrosif !!!

Facile non, pour les pétroliers. On vire le SP95 et on met de l'E10 à la place, qui sera plus consommé, en plus, tant pis pour les véhicules anciens et les motos, de toutes façons les motards sont des délinquants qui repartent sans payer... Comme de plus le bilan énergétique et écologique ne serait pas si bien que cela, justement à cause de la surconsommation, les Allemands l'ont même banni des pompes avant de le rendre obligatoire, c'est dire... Le Flex fuel (l'E85) est encore moins adapté à nos moteurs, à fuir... Sauf si vous avez un moteur Flex fuel - ça existe à moto ça ?
Pour les constructeurs, encore plus simple, prime à la casse et renouvellement de parc aux frais du contribuable (euh, motos, scooters, 2 roues électriques, ben non, allez voir ailleurs... en Suisse par exemple) Et tiens, par hasard, tous les moteurs acceptent l'E10 ! Riez pas, la technologie, c'est joli, mais ces voitures, même les diesel modernes, seront moins durables, victimes de l'eau, corrosion sur les essences, l'éthanol adore l'eau, et casse des injections sur les diesel... Bizarre, non, l'impression de toujours se faire avoir...

Par contre, sauf je le répète en cas de cliquetis, je n'ai jamais lu que des légendes urbaines quant aux moteurs qui devaient faire un passage en douceur du 95 au 98 (contrairement à l'époque plombé/pas plombé qui a... Plombé les moteurs les plus anciens ! Sièges de soupapes à changer, sous peine de fuites et de casses)... Je vois souvent maintenant des gens qui s'inquiètent de l'abandon programmé du 95... Au pire, il faudrait adapter la carburation... Pour atteindre un optimum... Alors sur mon VFR, 180 000 bornes maintenant, du 95, du 98, peut-être même du 97 plombé au tout début si cela existait encore, sans aucune précaution particulière, je fais le plein avec ce qu'il y a et roule ma poule... Il faut plus craindre les fonds de cuves ou les pleins des cuves qui risquent de foutre des saloperies dans le circuit... Ou la rouille et l'eau dans les réservoirs...

Electricité - Installer des "warnings"

Tsunami fabrique un système de warning où, pour 500F environ, (maj 22.10.2008 (!) : euh, 80€), on a deux vitesses de clignotement, la plus rapide s'allumant automatiquement en cas de freinage "appuyé". Le clignotement s'arrête automatiquement lorsqu'on met les clignotants et reprend dès qu'on les coupe...
Plusieurs FRMistes l'ont monté sur leur moto (RX, désormais mien, Deauville...)

Mais pour moins cher et un peu de débrouillardise, voilà une solution testée sur Deauville et à la portée de ceux qui n'ont pas deux mains gauches... Surtout pour l'adapter à une autre moto ;o)

Posté par "megal", merci à lui

Cher ami qui roule en Honda.
Voici comment j'ai mis quatre feux de détresse sur ma Honda Deauville.
Je ne suis pas du tout un technicien diplômé, mais j'ai déjà fait plusieurs fois l'expérience qu'on peut faire beaucoup de chose soi-même pour autant que l'on travaille minutieusement et surtout en n'étant pas trop pressé. Vous devez aussi travailler dans une pièce bien éclairée et faire en sorte que toutes les pièces démontées soient regroupées afin qu'après vous puissiez les remonter.
J'ai mis un interrupteur qui, lorsque le clignoteur est enclenché, connecte gauche et droite avec comme résultat que les quatre clignotants fonctionnent.

Commandez chez vote concessionnaire Honda un interrupteur de Pan-European type 35180-MZ9-900-M8V04 ainsi qu'une plaquette de montage type 64227-MY3-z780ZA M8C24 afin de fixer l'interrupteur sur le carénage de la Deauville.
Procurez-vous un bout de fil électrique rouge et deux pinces avec lesquelles vous pouvez brancher un fil électrique à un autre sans pour autant couper ce dernier (accessoires voitures).
Démonter les panneaux noirs à gauche et à droite (prévus pour le montage de haut-parleurs) qui sont derrière les feux clignotants (clés Allen, clés et tournevis Philips). A gauche, n'oubliez pas de soulever complètement le panneau non-verrouillable pour avoir ainsi accès aux deux vis qui doivent être desserrées complètement. A droite, n'oubliez pas de sortir le panneau verrouillable du carénage, vous aurez alors accès aux deux vis.
Dessinez le dessous de la plaquette de fixation sur un bout de papier. Découpez-le et fixez le sur le panneau gauche (à droite vous avez l'accélérateur et si vous le lâchez pour appuyer sur l'interrupteur, le frein moteur s'enclenche) à l'aide de papier collant transparent à l'endroit où vous voudriez que soit mis l'interrupteur (plus ou moins à droite au-dessus de l'endroit prévu pour le haut-parleur). Tenez compte de l'arrière du panneau et prévoyez un centimètre de libre autour du trou.
Utilisez un couteau qui coupe très fort pour faire le trou. J'ai moi-même utilisé un scalpel et j'en ai cassé trois au total. Je présume qu'un cutter devrait faire l'affaire. N'oubliez pas qu'il faut utiliser la moitié du matériel découpé pour remplir le deuxième trou de la plaquette de montage, vous ne savez donc pas utiliser une scie électrique - sauf si vous bouchez le deuxième trou par un deuxième interrupteur.
Limez le matériel suffisamment pour que la plaquette de montage entre bien, j'ai moi-même été un peu trop enthousiaste et le trou était un rien trop grand, l'interrupteur aurait pu sortir en cas de fortes vibrations.
Faites en sorte que l'interrupteur et la plaquette soient montés correctement.
J'ai donc utilisé un peu de colle tout en dessous de la plaquette pour résoudre le problème. Par ailleurs, j'ai dû coller aussi la petite plaquette pour boucher le trou prévu pour le deuxième interrupteur. Pour ma part, j'ai laissé sécher la colle pendant 24h heures.
Branchez le fil rouge des deux côtés avec les pinces sur les fils électriques (orange et bleu clair). Prévoyez que les fils ne soient ni trop long, ni trop courts Prévoyez que le fil de droite passe en dessous de la partie des compteurs.
Branchez les fils de l'interrupteur avec les fils rouges? Il importe peu quel fil est branché en premier lieu, pour ma part, j'ai coupé la prise de l'interrupteur et connecté les fils rouges à l'aide d'un "domino". Isolez bien avec de la toile isolante.
Montez le tout avec beaucoup de précautions
Essayez...

Bon, j'essaye sur mon VFR et je vous donne les différences avec le montage ci-dessus ;o) Parce que c'est gros un boîtier de Pan !!

Electricité - Régulateur

Dans le cas du VFR (750 mais également 800 et d'autres motos), le régulateur mal conçu à la base, est mal placé et chauffe... Vu que la pièce coûte dans les 250€ (auquel on peut ajouter systématiquement le prix d'une batterie - 60€ - et pour les plus joueurs celui d'un alternateur) et qu'on n'en trouve pratiquement pas d'occasion, et pour cause, il existe trois moyens de limiter les risques de casse : €

  • Méthode "financière" - acheter un régulateur adaptable moins cher et plus solide que le Honda, si possible avec un radiateur
  • Méthode "mécanique" - déplacer le régulateur vers le bas, de façon à ce qu'il soit mieux ventilé. Attention de ne pas trop l'approcher de l'échappement ! On peut aussi tenter la solution Ducati sur les ST (qui avait le même problème) : déplacer le régulateur dans une prise d'air à l'avant du côté du phare... Problème, le RC36 n'a aucune prise d'air vers le phare !
    Attention, c'est une pièce électrique, veillez **AUSSI** à ce que les connecteurs ne prennent pas l'eau.
  • Méthode "électronique". Acheter un radiateur pour processeur -type Pentium II en 12v- et le coller, avec de la colle thermique sur le régulateur s'il n'en a pas.
    On peut ajouter un ventilateur pour processeur, alimenté en 12 volts. Ce bricolage - attention à l'eau avec le ventilateur - permet de réduire la température du régulateur de 30 à 40 degrés !!!
    Le montage (le site australien original ayant disparu avec Geocities, voilà une adaptation française)

Le mieux ? Opter pour les trois options !

Allumage et carburation - Testeur "manuel"

Vous voulez tester votre allumage sans démonter les bougies ? Avec une lame de tournevis, placée dans le cabochon et mise presque contre le moteur, on voit déjà très bien l'étincelle... Si il n'y a pas d'étincelle, le circuit est naze... S'il y en a une sur chaque cabochon... Ben faut démonter les bougies... Attention aux coups de bourre !!! Portez des gants. C'est toujours une expérience bizarre la haute tension...

Le meilleur outil pour le réglage de sa carburation, en tout cas le plus facile à utiliser pour des burnes comme moi, la bougie Coulortune... Elle permet de voir à la couleur de la flamme si le réglage est bon, trop riche ou trop pauvre (bleu, jaune et blanche, ça devrait aller même pour la plupart des daltoniens). Par contre ça vaut bien plus cher qu'une bougie normale (5€ pour le XJ 900, 25 à 50€ selon le marchand pour la Coulortune...) Va falloir que je me trouve ça... Et une rampe de synchro...

Huile

Si on doit changer son huile de fourche, nul besoin d'acheter de l'huile spécifique, une huile moteur fluide (10, 15, 20 )suffit...

Encore plus économique, acheter pour sa vidange de l'huile pour voiture (en bidon de cinq litres en grande surface plutôt qu'en bidon d'un litre chez le concessionnaire, au même prix). J'utilise depuis plus de 10 ans et 150 000 km de l'huile respectant au moins la norme SG, qui est excellente pour le VFR, pratiquement sans apport entre deux vidanges, sachant qu'en plus je ne fais pas une vidange tous les 6 000 mais plutôt tous les 10-12 000. En règle générale, il n'y a que très peu de motos qui ne peuvent pas accepter ce genre d'huile, à chaque fois pour des raisons d'additifs anti frictions qui perturbent le fonctionnement de l'embrayage et celles où la fluidité de l'huile est "spécifique".

Quand je vois que les véhicules plus modernes ont un kilométrage entre vidange aux alentours de 10 000 km et que certains "pilotes" font quand même une vidange intermédiaire parce qu'ils n'ont pas confiance dans le constructeur mais plus dans le motociste (indélicat ?) qui leur vendra au prix de l'or leur joli bidon marketing au crétinium super actif... Bon, faut bien que les concessionnaires gagnent leur argent aussi pour vivre, les machines étant plus fiables et comme il n'y a - heureusement - pas de contrôle technique moto pour se faire une rente tous les deux ans comme en voiture...

Et pour répondre à une question que j'entends souvent (ou que je vois revenir régulièrement dans les stats du site) ce genre d'huile va très bien pour une boîte de vitesses de DTMX ou de DTLC ou des autres 2T récents)

Pneu

Pour recharger ses pneus, avec un kit tubeless, il y a des petites bombonnes d'air comprimé... On trouve des recharges moins cher qu'un kit neuf chez Décathlon et autres fournisseurs de loisirs...

Outils

En enduro, pour avoir sous la main ses outils sur une machine dépourvue de sacoche, on les attache sur le cadre avec des serre-fils ou des caoutchoucs taillés dans des chambres à air

Réservoir

Un réservoir vide rouille plus facilement qu'un plein. Pour stocker votre moto, remplissez le réservoir, même avec de l'eau mais pas longtemps dans ce cas-là...

Un réservoir abîmé de l'intérieur va rouiller... Le produit Restom, en deux parties, permet de retirer la rouille et de reposer une pellicule de protection.
Pour accélérer le traitement de la rouille, vous pouvez mettre des graviers dans le réservoir avant de le secouer, mais attention de ne pas en laisser dedans une fois terminé. Autre moyen, introduire une chaîne que l'on pourra attacher à l'extérieur afin de la retirer facilement une fois le traitement fini.

Nettoyage de la moto.

Les nettoyeurs hautes pressions sont très dommageables. Donc une méthode "douce" pour rendre sa beauté à la machine un mélange 50% d'essence, 50% de Vigor, appliqué au pinceau.

Finir avec du Pliz ou de la Fée du Logis... SURTOUT NE PAS EN METTRE SUR LA SELLE OU LES DISQUES DE FREINS à moins d'être adepte de sensations fortes... Vécu par un pote qui a Fée-du-Logissé sa selle sur son Shadow...

Nettoyage de pots

Une astuce pour nettoyer des traces de chaussures brûlées sur des pots d'échappement - Lame de rasoir, tampons Jex à proscrire.
Acétone, trichloroétane 1-1-1 (diluant de Tip-Ex), gasoil...

Imbiber un chiffon d'un des produits cités et l'enrouler autour de la partie touchée, bien laisser imprégner, en remettre quand ça sèche et ça devrait finir par partir.

Nettoyage de corps gras sur les freins

Le trichloréthylène dégraisse très bien. L'acétone dégraisse encore mieux.
Sinon il y a des produits spéciaux dans les magasins de moto mais ils sont infiniment plus chers.
A faire à l'air libre de préférence... Sauf si vous voulez voir des paradis artificiels et perdre votre dernier neurone...

Joints

En règle générale, les joints métalliques et les joints carton sont à changer à chaque démontage.
Seuls, les joints caoutchouc peuvent être réutilisés.

Carénage - Réparation provisoire

Quand on chute avec une moto carénée, il n'est pas rare de casser des morceaux. Si on récupère tout et en attendant de mieux réparer, on peut toujours utiliser de la colle cyanolite (genre truc qui colle les doigts en moins de 3 secondes) pour faire tenir les morceaux entre eux ou réparer les fixations.
C'est ce que j'ai fait sur la VFR et cela a tenu plusieurs dizaines de milliers de kilomètres (chute à 3000 bornes, changement du carénage par un gentil totomobiliste à plus de 70 000).
Par contre, il se trouve que la colle seule ne suffit pas, loin de là !!! Il faut sacrifier un tee-shirt en coton et ajouter le morceau sur le carénage puis l'imbiber de colle... ATTENTION, ne pas respirer la fumée qui se dégage !!! Le coton devient alors aussi dur que le carénage et miracle, ça tient...

Euh, naturellement, la réparation doit être faite sur la face interne !!!

Carénage - Réparation plus durable

Là, contrairement au point précédent, il y a un peu de connaissances à avoir car cela dépend de la matière de son carénage !

En fibre

Il faut un bout de fibre (verre, carbone, etc.) bien poncer et nettoyer - à l'alcool ou à l'acétone - imbiber le tissus de primaire, le poser, le recouvrir encore de primaire, laisser sécher, c'est normalement plus solide qu'à l'origine.

En ABS ou tout autre plastique.

Attention, les deux méthodes nécessitent de connaître exactement le plastique utilisé car il faut utiliser le même !

Au fer.

Utiliser un fer électrique et un bout de plastique supplémentaire que l'on fera fondre comme on étame une connexion électrique. Attention de ne pas laisser le fer trop longtemps sur la partie à réparer car il finira par passer au travers !

A l'acétone

Toujours un morceau supplémentaire que l'on fait fondre dans un verre d'acétone... Pour obtenir une pate homogène, ajouter du plastique ou du liquide. Il faut que cela soit assez mou, sans toutefois être trop liquide. Mettre un filet entre les pièces puis badigeonner les deux faces. Comme avec le fer, l'acétone assouplira aussi la pièce à réparer pour réaliser une soudure étonnement résistante... Mais très moche !

Petit truc en plus. Pour le morceau supplémentaire, on utilise des morceaux de carénage cassé ou... Des briques de Légo (™) ou assimilé, avec un grand choix de couleur

Retirer des rayures sur les bulles, pare-brise et visières de casque

Un produit est utilisé en aéronautique avec de bons résultats... ALTUPOL et ALTUGLASS... utiliser le 2, le produit de finition. En vente chez les fabricants d'enseignes, certains magasins de bateaux, de camping-cars et sûrement dans les centres aéronautiques... Plus près des habitudes de nos véhicules, pour les anciennes, Restom propose le PAP 5000. C'est quand même pas donné, à plus de 20€ le litre l'un comme l'autre.
Pour les moins fortunés, on peut essayer : le dentifrice !
Fonctionne aussi sur les visières des casques... Naturellement, je vous engage à tester sur un coin non utile-visible avant de faire toute la surface, des fois que... Perso, je ne recommande pas les techniques à base de fer à repasser - non posé ! - et autres remèdes de grand-mères... Et je ne me lancerais pas dans les polish avec des disques feutres montés sur une perceuse... Naturellement, cela ne marche pas aussi bien avec une visière iridium ;o).

A priori, ça marche aussi pour les plastiques durs non peints (intérieur de carénage, valises...)... Cuvettes de WC !!!

Mécanique - Extraire une vis/un goujon cassé

Souvent (cas pour moi sur un cylindre de XJ, 2 goujons d'échappement cassés sur 8 et sur le XZ, une vis d'échappement cassée aussi, que j'ai eu hier avec la pince étaux, accès impossible avec la queue de cochon car la culasse était encore montée sur la moto) le démontage d'un échappement fait entendre un léger "clic" avant un tonitruant mot de Cambronne !!!

Heureusement, on peut encore sauver les meubles avant de devoir tout percer et retarauder en un peu plus gras, en supposant avoir assez de place pour poser un filet rapporté... D'après vous, pourquoi je devais démonter la culasse du XJ ?

En gros, il y a deux techniques, selon que la vis dépasse un peu (et est accessible) ou pas. Souvent les pros ne se font pas trop chier, coupe la vis et appliquent directement la seconde technique !

La vis est cassée dans son filetage mais un petit morceau dépasse

Utiliser une pince étau. Attrapez le morceau qui dépasse bien serré, et normalement ça doit se dévisser tout seul. Si la forme de la pince est trop ronde (malheureusement un des becs est plat mais pas l'autre sur la mienne) limer la vis à plat permet de mieux l'accrocher que les filetages autour desquels tourne la pince, même bien serrée... D'ailleurs j'ai fini en serrant fortement avec une tenaille...

On peut aussi si le bout qui dépasse est un poil trop court, utiliser une scie à métaux ou une petite perceuse montée avec une meule pour faire une encoche pour un tournevis plat, et attaquer le dévissage au tournevis...

Bien noyer la vis au dégrippant, taper sur la vis - au marteau mais pas au point de casser tout, attention ! Et pas une fois fendue, ça marche moins bien après - pour décoller les filets (et aider à faire passer le dégrippant), si ça ne vient pas, renoyer la vis au dégrippant et... Revenir le lendemain !

On peut aussi chauffer (sans tout faire fondre) au chalumeau, au décapeur thermique ou... En faisant tourner le moteur ! En effet l'alu du carter se dilate plus que l'acier de la vis, les filets de l'alu devraient moins serrer ceux de la vis... Ça marche aussi juste pour desserrer les vis pas - encore - cassées !

Maintenant la vis est cassée au ras du puits - à l'origine ou... En appliquant la technique précédente - ou n'est pas accessible

Il faut alors du matériel un peu plus sioux (on a tous au moins une scie métal et un tournevis, non ?) et dans tous les cas, un bon savoir-faire ou une perceuse très précise...

Avant toute chose, pour les bricolos comme moi, il faut éviter de riper sur la vis donc on lui fait une empreinte avec un pointeau... Ça marquera le centre et ça facilitera d'ailleurs le décollement (voir le noyage au dégrippant, tout ça, un peu au-dessus)

On prend la perceuse et on perce - bah tiens - un peu plus petit, pour ne pas percer le filetage... Et il faut percer droit ! Donc là moi, je crois que j'évite, à moins d'avoir des pièces d'avance, ou un bon perceur poseur de filets dans ses relations (ouf, j'ai...)

Bon supposons que...

On utilise une "queue de cochon" ça ressemble à un taraud, conique donc, mais avec un pas inversé par rapport au taraud...Surtout le prendre du diamètre adapté au trou percé, donc le bout un poil plus fin que le trou et le corps plus gros. Monté sur un tourne à gauche, toujours comme avec un taraud, en le tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre il va se visser... Dans la vis. Il finira par se bloquer dans la vis mais... La débloquera ! Par contre, n'ayant jamais utilisé cet ustensile, je ne vois pas comment ensuite on retire la queue de cochon de la vis !

Par contre je sais qu'il n'est pas bon, mais alors pas bon du tout de casser la queue de cochon dans la vis, le métal étant très dur à percer ensuite pour en utiliser une seconde

Il y a toutefois une dernière solution - qui a dit de bourrin ? - qui consiste à percer en limite de filet mais alors là, je vous laisse vous démerder avec la perceuse pour aller droit... Paraît que cela marche mais moi, je laisse faire les pros si j'en suis arrivé là !

1&1 Hosting