MesMotos.fr - Les permis

Ce n'est pas toujours très simple de s'y retrouver avec tous les permis moto, vu le nombre de réformes qu'il y a eu ces dernières années (dans le but parfois même pas caché de réduire l'accès aux motos), tout s'accélérant depuis la réforme de mars 1980 (d'ailleurs on a conservé l'habitude d'appeler celle là "la réforme", c'est tout dire). Heureusement pour moi, j'ai réussi à passer ma licence A1 (voir ci-dessous) quelques jours après mon seizième anniversaire, soit quelques jours avant le 1er mars : OUF ! Je me demande d'ailleurs combien de personnes ont pu profiter du vendredi 29 février 1980 pour sauver leur A1 ou leur A...

C'est drôle mais à force de changement, la majorité des motards en devenir mais aussi des motards en activité ont perdu la notion des permis... La question revient régulièrement sur FRM... Avec un permis, on peut conduire quel type de motos, (tout du moins en France, FRM brasse les motards francophones et les spécificités suisses par exemple sont surprenantes - obligation de 2 ans de 125 avant de passer le gros cube par exemple si j'ai bien compris mes amis helvètes) ?
Alors essayons de résumer... En partant de 1980, un peu avant la réforme du 1er mars, parce qu'il faut bien se donner un point de départ et puis c'est là que j'ai eu mon premier permis, 10 jours avant la réforme ! Sachez que bien avant par exemple, on passait le A toute cylindrée à 16 ans... Parfois juste en allant faire un demi-tour un peu plus loin, l'essentiel était de ne pas tomber !!!
L'âge minimum pour passer le permis est indiqué en fin de ligne.

Et pour répondre une fois pour toutes à toutes les questions concernant la cylindrée, il y a en a plusieurs toutes les semaines quand même, en dehors de la limite à 125cc (permis a1,al ou B) qui est d'ailleurs battue en brèche avec des tricycles et des quads jusqu'à 400cc ou plus (trike à moteur de voiture accessible jusqu'à peu par les titulaires du permis B), il n'y eu que le A2, de 1980 à 1985, à avoir été limité à 400cc. Le permis progressif actuel est limité en puissance et il existe des machines de forte cylindrée homologuées pour ce permis. Ensuite, le point important avant de s'acheter une moto, plus encore de la tester -si possible - est de demander à l'assurer... C'est aussi un bon moyen de se limiter vu les prix que peuvent atteindre certains devis en fonction du véhicule.
Il n'y a pas, pour l'instant (?) en France (ce n'est pas le cas en Suisse par exemple où un passage obligatoire par la case 125 est prévu même pour les titulaires du permis toutes cylindrées) de restriction à avoir le véhicule que l'on souhaite, à la puissance près (34ch, 100ch...) j'en veux pour preuve un participant au Bouquet Briard qui était venu, permis récent en poche au guidon de son Goldwing 1500, permis passé à... 64 ans. Il ne se sentait pas capable de passer par les différentes étapes de la carrière d'un motard pour commencer sur plus petit : il avait certes les moyens de se faire plaisir...

En en parlant, je vois aussi passer des questions sur l'âge...
Les dates de passages d'examen dépendent de l'âge du candidat mais on peut s'inscrire avant (dans les limites du raisonnable). Si vous avez l'âge, il ne reste plus qu'à choisir votre moto-école !

  • pour le A1
    • 16 ans minimum pour les épreuves théoriques et pratiques
  • pour le A (progressif jusqu'à 21 ans... pour l'instant)
    • 17 ans et demi au minimum pour l'épreuve théorique, dans le cas où le candidat n'a pas déjà le A1
    • 18 ans pour l'épreuve pratique. Un permis passé avant 21 ans donne "droit" au A progressif limité à 34ch pendant deux ans, attention lors de l'inscription avant 21 ans de préciser si on veut passer le A "tout court", donc après son 21e anniversaire

Donc désolé, pas de permis progressif à 16 ans, de conduite accompagnée...

Dans tous les deux, un candidat né après le 1er janvier 1988 doit être titulaire de l'attestation scolaire de sécurité routière (ASSR 1 ou ASSR 2) ou de l'attestation de sécurité routière (ASR), ainsi que de la preuve de son passage de la journée citoyenne. Je me demande d'ailleurs comment on peut présenter cela si on se présente au A1 à 16 ans ! L'ASSR1 se "passe" en 5e, ma grande vient d'en recevoir le livret, je vais regarder s'il n'y a pas trop de conneries dedans ! L'ASSR 2 se passe en 3e. L'ASR est pour les personnes n'étant pas/plus en milieu scolaire. Pour rappel, un BSR est demandé pour conduire un 50cc, il est obligatoire pour toutes les personnes né après 1988, à partir 14 ans, ainsi que pour un quadricycle à moteur (voiturettes sans permis) à partir de 16 ans

Pour rappel, vous avez passé le code, vous avez deux ans pour passer les épreuves pratiques sans avoir à le repasser. Vous avez réussi l'épreuve pratique, votre code est valable cinq ans pour passer un autre permis. Dans les autres cas (trop long avant d'avoir la pratique ou plus de temps entre deux permis) il faudra aussi (re)passer le code.

En gros, la majorité des questions amenant à la page des permis de mon petit site de SR, à l'origine de la page que vous lisez actuellement, ou à celle-ci peuvent se résumer comme suit :

  • Anciens permis moto A2 A3
  • Anciens permis voiture/moto A1 d'avant 1980
  • Permis moto et limitation en cylindrée (pour passer le permis ou pour "rester vivant!" (© Djeel) après le permis ?)
  • Permis moto et limitation en puissance
  • Age limite pour le permis moto (16 ans, 18 ans, 21 ans...)
  • Permis voiture (B) et équivalence 125
  • Exemption à la formation 125

1980, Avant le 1er mars

B : moins de 125 par épreuve dès qu'on a passé le code, n'importe quelle puissance. 18 ans.
A1 : moins de 125, n'importe quelle puissance. Juste le code. 16 ans.
A : toute cylindrée, n'importe quelle puissance. 18 ans. Une seule épreuve sur plateau, maniabilité à faible vitesse.

Ceux qui comme moi étaient inscrits avant le 1er mars ont pu avoir le permis de ce style même s'ils ont passé leur examen après, vous verrez un peu plus bas que les législateurs n'ont pas refait cette erreur !

Le droit à un 125 non limité en puissance est également prévu dans notre cas pour les machines vendues entre mars 1980 et la réforme de 1985, "normalement" accessibles uniquement aux titulaires des permis A2 ou A3. Ensuite, les machines sont en catégorie motocyclette légère, donc bridée à 15ch, mais toujours sans obligations de formation.

Après le 1er mars 1980 jusqu'au 1er janvier 1985.

B : un 80 à variateur, limité à 75 km/h. 18 ans.
A1 : un 80 à vitesse ou variateur, limité à 75 km/h. 16 ans.
A2 : moins de 400cc, sans limite de puissance 18 ans.
A3 : Toute cylindrée, sans limite de puissance. 18 ans.
Il fallait repasser une épreuve pour passer de A2 (qui était un peu plus simple, mais pas tant que cela) à A3.

Petite particularité de cette époque, qui m'a été remise en mémoire par une recherche. J'ai passé le permis a1 125 en février 1980 comme indiqué plus haut. Naturellement, j'ai eu le papier définitif quelques semaines plus tard mais la réforme était déjà passée par là et le carton du permis faisait donc mention des a1, a2, a3... J'avais donc la case a1 validée (80cc) ainsi que la case A2 (-400cc), malheureusement pour moi limitée à 125cc par un renvoi au dos du document.

Après le 1er janvier 1985

B : un 80 à variateur, limité à 75 km/h. 18 ans. Dans le même temps, la "conduite accompagnée" accessible à 16 ans avec n'importe quelle type de voiture du moment que le passager a plus de deux ans de permis et qu'il peut intervenir... et que l'assurance est d'accord ! Deux poids, deux mesures...
AL : un 80 à vitesse, limité à 75 km/h jusqu'à 16 ans, un 125, limité à 13 ch. passé 17 ans. 16 ans.
A : toute cylindrée sans limite de puissance. 18 ans.

Un permis A1 passé entre le 01.03.1980 et le 31.12.1994 devient un AL mais donne en plus le droit de conduire les 125 construits avant le 1 janvier 1985 quel que soit leur puissance !.
Un permis A3 passé entre le 01.03.1980 et le 31.12.1994 devient un A automatiquement.
Mais un permis A2 passé entre le 01.03.1980 et le 31.12.1994 devenait un A... Si on en faisait la demande... Désormais il y a équivalence A2-A.
C'est d'ailleurs la seule fois où une réforme de permis a changé les droits d'un permis précédent... Pour mieux !

Entre temps, le permis "à vie" devient le très controversé permis à points (pas au point) le 01.07.1992., qui passera de 6 à 12 points devant les premières contestations avec un nouveau barème mais qui sera durci pour les nouveaux permis (6 points passant à douze au bout de 3 ans, 2 points par an. Lors d'une journée SR à Ponthierry, le chef de la police municipale me parle ainsi d'un gamin qui venait de fêter son permis en... Grillant tous ses points le lendemain !)

Après le 1er juillet 1996

B : un 125 limité à 15 ch. après deux ans de permis. La période conduite accompagnée n'est pas prise en compte. 18 ans (donc 20 pour les 125). On notera une certaine réticence de motards face à cette libération sur les routes d'une nouvelle classe de "motards" (les motomobilistes) sans formations.
Une lecture "spéciale" de la Loi permet de conduire des engins de cylindrée supérieure : ainsi les MP3, scooters Piaggio à trois roues, ont été modifié par rapport au 125 pour entrer dans la catégorie tricycles et quadricycles et sont donc autorisé aux permis B avec 250 ou 400 cc (dès 18 ans !!!) mais uniquement pour les modèles modifiés, attention lors de l'achat de ne pas vous faire avoir par un MP3 non LT réservés aux titulaires du permis A...
Les Trikes jusqu'à dernièrement il me semble (il faut que je vérifie quand change l'autorisation que ma mémoire faillible me fait modifier ce droit, pourtant s'ils sont conformes à la catégorie tricycle et quadricycle à moteur, ils restent accessibles avec un permis B Article R221-7), les quads de forte cylindrée mais de moins de 15 ch. et le Can-AM à trois roues (lui aussi limité en puissance) sont également autorisés aux titulaires du permis B. Je ne sais pas si les plus fortes puissances sur les quad et le Can-Am ont bénéficié de la lecture "tricycle-quadricycle", il faut en fait que le véhicule soit homologué dans cette catégorie, et répondre entre autre à la définition de l'article r 311-1 du code de la route qui spécifie que le "véhicule à trois roues symétriques, équipé d'un moteur d'une cylindrée supérieure à 50cc s'il est à combustion interne et / ou dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 45 km / h" et "dont le poids à vide n'excède pas 1 000 kilogrammes, la charge utile n'excède pas 1 500 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de marchandises et 300 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de personnes". Je vous laisse comprendre le terme trois roues symétriques, j'adore les circonvolutions du langage législatif...
AL : un 125 limité à 15 ch. sans limite d'âge. 16 ans.
A - permis progressif : Toute cylindrée limité à 34 ch. pendant deux ans. Normalement de 18 à 21 ans mais en passant le A après 21 ans sur une moto pas assez puissante (ancienne Suzuki 500 GSE par exemple), on y a *droit* aussi. Alors hop, deux ans de purgatoire avant d'avoir droit au "A" normal. Attention de ne pas se faire avoir sur la puissance ou votre âge, c'est arrivé à une fille du MC - moto pas assez puissante et plus de 21 ans mais "permis progressif" - et à un FRMiste - qui a repassé son permis quelques jours plus tard, ses 21 ans échus...
C'est la date du passage du plateau qui compte.
A : Passé sur une moto suffisamment puissante, toute cylindrée sans limite de puissance... 21 ans.
Le passage de "A progressif" à "A" est automatique au bout de deux ans (c'est la même épreuve, contrairement au "A2-A3"). A ce moment là, vous pouvez (faire) débrider votre véhicule pour le faire passer de 34ch à sa puissance normale, un passage par la préfecture et votre assureur s'impose quand même pour changer papiers et contrat d'assurance.

Aussi, pour vous faire une idée de ce à quoi vous avez droit si vous avez des permis "restrictifs", jetez un œil sur la liste des 125 ou celle des motos de -34 ch.

Après le 1er janvier 2009

Alors que les statistiques des assureurs montrent que - pour l'instant ? - l'accidentologie des automobilistes qui passent au 125 ne justifient en rien cette réformette, il faudra dès janvier - enfin vu les derniers reculs et le flou artistique entourant la mise en œuvre - passer obligatoirement en auto-école prendre quelques heures de cours avant de pouvoir bénéficier de l'équivalence B-125.

Pour les titulaires du permis B acquis après le 1er janvier 2007, l'obtention de l'équivalence 125 nécessite le passage obligatoire en auto-école pour un nombre (trop ?) restreint d'heures de cours. Pas d'examen supplémentaire mais validation à porter sur le permis.

Quelques assurances et des concessionnaires ont mis en place des petites formations pour leurs assurés et les acheteurs de 125. Il est également possible d'aller dans une auto-école prendre quelques cours, certaines ayant mis en place une formation spéciale "motomobilistes". Mais rien d'obligatoire. Les écoles labélisées AFDM ont une formation 125 à leur programme.
Mais ce n'est plus le cas. Le décret précise donc que "les conducteurs titulaires depuis au moins deux ans du permis de conduire de la catégorie B obtenu à compter du 1er janvier 2007 doivent suivre une formation pratique de trois heures pour pouvoir être autorisés à conduire, sur le territoire national, une motocyclette légère relevant de la sous-catégorie A1". Le flou concerne essentiellement le contenu de ces trois heures.

D'abord 3 puis 7 au bout de quelques années, sachant que le décret n'était pas forcément sorti pour 7 mais que certaines auto-écoles peu scrupuleuses facturaient déjà 7 heures obligatoires !

Léger assouplissement dans le permis à point pas au point en décembre 2010, le retour dans le giron du papier rose des points perdus est plus rapide grâce à un amendement de la loi LOPSI2 - pour une fois qu'il y a un truc positif là-dedans, ils ont moins fait attention à la censure des sites internet sans avis de la justice - qui ramène de un an à six mois le délai de récupération des pertes de un seul point et de trois à deux ans les autres, sans modifications pour les infractions les plus grandes. Naturellement, il ne faut toujours pas faire d'autres infractions pendant ce temps, sinon... Je n'ai rien lu quant à la période de 10 ans en cas de cumul (les points perdus pendant trois ans le devenaient pour dix en cas de "récidive"). Cet amendement est "naturellement" voté contre l'avis du gouvernement (donc des associations genre la LCVR qui se rengorge d'un "on vous l'avait bien dit" quand les chiffres du début de l'année sont sortis) mais avec grand soulagement du côté des associations de défense des usagers de la route. En tout cas, cela risque moins de faire des personnes sans permis pour un cumul de petites infractions sans toujours que l'on s'en rende compte (marche mal l'information des fautes, contrairement aux PV !)

Après le 1er janvier 2011

Pour les titulaires du permis B, l'obtention de l'équivalence 125 nécessite le passage obligatoire en auto-école pour désormais 7 heures de cours donc. Pas d'examen supplémentaire mais validation à porter sur le permis. Sont de plus exemptés les personnes pouvant démontrer avoir conduit un de ces véhicules dans les cinq ans précédents, soit depuis 2006, attestation délivrée par l'assureur. Je me demande comment seront traités ceux qui ont fait deux ou trois ans au début de l'équivalence et qui n'ont pas roulé ces dernières années : devront-ils passer par la formation. J'imagine bien ceux qui ont eu le A1 en passant leur permis B et qui ont donc de droit le droit de rouler en 125, comme mon père qui a un peu roulé sur mes 125 au début des années 80, faire les choux gras des avocats ;o)

Et bien non, leur cas est prévu à comme pour les A1 d'avant 1980, l'article R-221-8 du code de la route (modifié par le décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010 - art. 4), ils sont exemptés et des 7 heures et d'être assurés dans les 5 dernières années pour les 125... D'avant 1985 !!! Pour les tricycles, et les motocyclettes légères, les autres paragraphes de cet article semblent moins optimistes... Sur le numéro de juillet/août (ou septembre) 2011 de Motomag il est inscrit (dans le quizz) que les titulaires du B avant le 1er mars 1980 sont exemptés pour tous les 125, mais ce n'est pas un texte officiel à sortir de sa poche en cas de contrôle un peu intempestif de la part des forces de l'ordre trop heureuse de coller une prune...

En parlant d'eux d'ailleurs, les tricycles (façon MP3) auparavant exemptés - on pouvait les conduire sans formation spécifique dès le permis obtenu - doivent eux aussi soit être utilisés après avoir suivi une formation (sauf même exemption pour assurance) et rentrent dans le tronc commun du permis B + 2 ans... Il me semblait pourtant qu'on avait le permis équivalent en passant le code pour n'importe quel permis (B1)...

Après le 19 Janvier 2013 (D'abord prévu en 2010, puis 2011)

L'Europe nous gratifie d'une nouvelle réforme afin de rendre plus cohérente la multitude de cas qui se présentent selon les pays. Le décret qui prépare les choses est le n°2011-1475 du 9 novembre 2011.

B et A1 : un 125 limité à 15 ch. (après deux ans de permis pour les automobilistes). 18 ans pour le B (donc 20 ans mini pour se servir d'un 125 + 7 heures de formation), 16 ans pour le A1. La conduite de tricycle reste possible aux possesseurs de permis B.
A2 - permis progressif : Toutes cylindrées limité à 47,5 ch pendant deux ans. De 18 à 24 ans. Donc comme pour le permis progressif actuel, on pourra avoir des jeunes qui, avant l'âge fatidique de 24 ans pourront avoir le permis "normal", à charge pour eux d'avoir passé les permis A1 (peut-être, ce n'est pas clair) et A2...
Par contre que les motos bridées ne pourront plus faire plus de 95ch environ en full "français" et pas non plus plus du double de la puissance bridée, adieu donc chez nous aux sportives comme la Daytona actuellement bridable à 34ch ! Et à pas mal de machines japonaises ou même européenne au delà de 600 ou 750cc... Mais c'est toujours mieux que la purge des motos mal bridées. Et cerise sur le gâteau, cela ajoute pas mal de motos anciennes à la liste des motos utilisables (comprendre des motos non bridées d'origine) : ainsi, un gars du forum des XJ vient de demander - et d'obtenir - en préfecture un papier indiquant que sa fille qui vient de passer le permis peut conduire le 400 XJ familial (très utile les papier de préfecture quand on rencontre la maréchaussée pas forcément au courant) ce qui n'était pas possible l'année dernière...

Toujours une limitation avec un rapport puissance/poids inférieur à 0,2 kW/kg.

Et pour vous faire une idée de ce à quoi vous avez droit si vous avez ce nouveau permis "A2", jetez un œil sur la liste des machines A2, en plus des 125 et des 34ch de l'ancien "A progressif".

A : Toute cylindrée sans limite de puissance... 24 ans.
Pour l'instant on ignore si le passage de "A2" à "A" est automatique au bout de trois ans ou s'il faudra repasser une épreuve, mais il semble que c'est en retournant en formation complémentaire au moins que cela se passera.

La France devrait profiter de cette réforme européenne pour ajouter une réforme - comprendre simplification - du code. Un peu comme le Bac, c'est trop dur alors au lieu de mieux former, on va abaisser le niveau de l'examen, mais sans vraiment le dire. Et depuis des années, les motards se plaignent du faible niveau du permis des automobilistes en comparant la différence de difficulté entre les épreuves motos (plateau, conduite un autre jour) et autos (pas de plateau, un seul examen, déjà simplifié quand le notre est rendu plus compliqué - non les questions de "mécanique" n'ont pas rendu le permis auto plus dur à avoir, faut juste apprendre par cœur d'autres choses...)

"Naturellement", la France maintient pour l'instant sa limite à 100 ch des motos (mais toujours pas des permis), essayant même régulièrement de l'exporter ! Il semblerait que l'Europe essaie de la faire abroger (retour du monstre du Loch Ness fin 2010, pour une mise en application en ... 2016 !), principe de concurrence faussé au niveau des ventes des commerçants étrangers je pense, ils n'ont pas de motos de 100ch sous la main donc ne peuvent pas en vendre aux motards français, en contradiction avec les lois européennes sur la liberté du commerce, ce ne doit pas être pour nous faire plaisir à nous, pauvres motards français... L'état n'est pas chaud - ce ne serait pas la première fois que l'état refuse d'appliquer les directives européennes, il "suffit" de payer une amende... Alors pour débrider sa moto ou l'acheter neuve sans limite, il faudra, tadaaa !!! Qu'elle passe les normes Euro 4 et qu'il y ait... L'ABS ! Pour le premier critère, cela permet à Ducati de passer dès à présent une moto full alors que la loi n'est pas encore vraiment active ! Quant au second critère, de nouveau franco-français, c'est juste une contrainte de plus pour nos motards, surtout ceux qui ont des motos sportives bridées et dépourvues de l'ABS ! Naturellement, aucune mesure ne permettait de relier puissance et danger avant, aucune mesure ne permet de coréler accident et freinage mainenant... Juste l'habitude de taper sur les motards et de faire croire aux associations lobbyistes anti-tout que le gouvernement fait attention... Foutaises, foutaises et foutaises que tout cela... Z'ont gagner, (ça plus le retrait de la subventions départementales pour raison politique) en 2016 je prends ma carte à la FFMC77 !!!
Et pour finir, le permis, l'objet, devrait changer de forme pour prendre celle d'une carte format carte de crédit (janvier 2013 aussi pour les nouveaux conducteurs, 2033 maxi pour ceux qui ont déjà le permis), avec une validité maximum de 10 ans (selon la catégorie et l'âge du titulaire) afin d'obliger à modifier la photo et l'adresse régulièrement comme pour la carte d'identité (qui passerait à ce format également un an plus tard), rien n'empêchant pour l'instant de faire toute sa "carrière" avec le même permis, pendant 10, 20... 80 ans ! Une puce permettrait entre autre de suivre les usagers et de "faciliter" le paiement des contraventions entre les états membres en contrepartie d'une difficulté plus grande à en obtenir de faux - disaient que l'euro ne serait pas falsifiable, rappelez-vous, ils ont déjà changé deux billets - et donc à avoir de (faux/très mauvais) conducteurs sur nos routes !

Pour info, le BSR reste identique niveau épreuve mais se retrouve appelé "AM".

En 2014

A2 - permis progressif : Petite modification par Bruxelles, en attente de passage dans la loi française à ce jour, la définition des motos accessibles en A2 changent et... C'est en bien !

Jusqu'alors limitées à la moitié de la puissance de la moto normale (et inférieure à 95ch), elles deviennent juste limitées à une moto bridée à partir d'un modèle qui ne peut dépasser 95 ch. Une bonne partie des motos de 34ch redeviennent donc accessibles. Ce qui est une bonne chose pour le marché de l'occasion et le portefeuille des nouveaux motards qui ne pouvaient en bénéficier (et donc devaient se rabattre sur des motos neuves !). C'est chose faite par le décret n°2014-1295 du 31 octobre 2014.

En 2016

En plus des discussions sur "les gants qui sauvent des vies", le "CT obligatoire en cas de vente en attendant pire", une autre discussion du Conseil Interministériel de la Sécurité Routière, décidément motophobe, une mesure discriminatoire supplémentaire est fortement conseillée à nos gouvernants, obliger le passage par le A2 quel que soit l'âge du candidat motard

Et comme nos gouvernants sont "agacés" par les manifestations de la FFMC, le décret n°2016-723 du 31 mai 2016 enterrine cette crainte.

Quelques mots ajoutés, changent tout : pour l'obtention de la catégorie A, de la catégorie A2 du permis de conduire depuis deux ans au moins
A partir du premier juin 2016 (!), les personnes étant inscrite au "A", ayant plus de 24 ans, ont six mois pour le passer. Pas d'indications pour les pocesseurs actuel du A2 qui avait le A au bout de deux ans bien qu'ayant moins de 24 ans, les oubliés (baisés ?) de la réforme

Toutes les inscriptions postérieures devront passer le A2 et attendre au moins 2 ans pour passer le A (on en revient donc un peu au A2/A3 des années 1980, avec obligation de passer le A2 pour avoir le A en plus, régressions ?).

Pour l'instant, l'article du JO ne spécifie pas la teneur du passage du A2 au A... Sauf qu'il y aura une formation spécifique...

Une vive polémique (Victor ?) s'est fait jour quelques jours après la promulgation, quant à un nouveau traitement descriminatoire des motards vs les automobilistes car lors de la perte éventuelle de son permis, un motard qui a le "A" depuis des années, et la moto qui va avec, recommence à la case "A2"... Avec une moto pas forcément adaptée ni adaptable, même s'il a perdu ses points petit à petit en voiture... Par contre il pourra reprendre directement avec sa Ferrari (un motard peut aussi être automobiliste et avoi une Ferrari, ce n'est pas encore interdit par la loi) une fois qu'il aura repassé son permis B... A la maison, à part les 125, il n'y a pas une moto utilisable ou modifiable en A2 :o(


Vous aurez noté le "sans limite de puissance" pour le permis "A"... Aussi bizarre que cela puisse vous sembler, c'est la vérité. Le permis "A" n'est pas limité en puissance, ce sont les motos qui le sont depuis 1985. En effet, vous pouvez posséder une moto de plus de 100 ch. si elle a été immatriculée avant la date fatidique et rouler avec un permis -non progressif- passé cette année. Par contre, le contraire n'est pas vrai. Si vous avez un ancien permis "A" (genre 1979 par exemple) vous ne pouvez pas rouler sur une moto neuve de plus de 100 ch... Et franchement, entre la sécurité d'une moto neuve hyper puissante actuelle et celle plus relative d'une moto de 80-90 ch 1983 (cadre en chewing-gum, freins inexistants, pneus étroits et durs... J'en rajoute ou vous avez compris ;o) ), je me demande où se trouve le vrai danger... Non, je sais, j'ai conduis les deux (1100 GSX ESD vs 1000 CBRR)... L'Europe nous fera-t-elle enfin revenir à des motos non-bridées ? On attend mais quelle sera la contrepartie (J'ai - hélas -confiance en nos gouvernements à ce niveau, toutes couleurs politiques confondues... Ils "échangeraient" bien cette avancée contre un contrôle technique... Désiré par les chaînes de CT automobile qui disent pourtant qu'ils ne pourront pas contrôler grand chose et surtout pas le freinage ! Pompe à fric un jour ?). Pour l'instant (fin 2012) "ça c'est vu" et l'Europe leur a dit de faire marche arrière (comme le CT tous les ans pour le voitures, y a pas de petits bénéfices...)
Et puis il faut être réaliste aussi, quand est-ce que j'ai utilisé les 100ch. légaux de mon VFR (non bridé ou des RX, bridés, les autres ne l'atteignent même pas cette puissance) la dernière fois ? Ils sont au moins 2 ou 3000 tours plus haut que la plage de régimes les plus élevés que j'utilise normalement... Est-ce que je serais tenté d'aller en chercher 30 de plus si je les avais, toujours 2 ou 3000 tours plus haut ? Voir plus haut encore - cas du RX. Pas sûr... Par contre si cela permettait de gommer le gouffre qu'il y a avant 5000 tours sur le VFR, alors je signe des deux mains... Surtout si il y a un cardan (mais pas une moto aussi moche que le 1200 VFR quand même) pour le même prix ;o)

Mais l'Etat français ne pouvant pas faire comme tout le monde, les motos en "FULL" seront en Euro4 **et** avec ABS (obligatoire l'an prochain si j'ai tout bien compris. La date pour cette bonne nouvelle est le 01.01.2016. Ducati a réussi - ne me demandez pas comment - à homologuer "full" un 1200 dès 2015, parce qu'il respectait Euro4. Donc depuis janvier, il n'est plus illégal d'avoir une moto "full" en France si elle respecte la norme Euro4... Et pour les Euro3 vendues cette année, il se passe quoi ? Et bien là on entre dans la 4e dimmension de la technocratie française dans ce qu'elle a de plus... Technocratique. Déjà, au départ il n'est rien prévu... Ensuite on veut bien faire un effort (rétrofit que cela s'appelle) pour autoriser certaines machines neuves, puis quelques motos d'occasions à devenir à leur tour débridables... Certaines;... Il faut l'ABS... Ah, c'est pouvée que les motos full et ABS sont moins dangereuses que full sans ABS ? Quelle question, technocrate j'ai dit... Donc non, c'et juste pour faire chier certains car l'ABS n'est pas du tout répandu dans les machines Euro3 qui du coup, si elles ne l'ont pas resteront à 106ch. Et pour bien appuyer là où ça fait mal, le décret, qui aurait dû être signé à la suite de celui sur l'Euro4 va dormir dans une pile pendant quelques mois - il est signé le 13.04.2016. Et encore, il ne concerne que les machines neuves qui croupissaient dans les concessions depuis le déut de l'année, au grand damne des acheteurs et au risque pour les motocistes de voir leur magasin fermer car naturellement eux avaient achetés les machines, livrées en full mais pas encore immatriculables, qui ne pouvaient être bridées pour certaines qui ont changé de type entre temps et ne sont donc pas réceptionnables en bridée, pour faire attendre les clients.
Il y a eu une belle suite d'infos contradictoire, l'importateur KTM ayant même écrit une lettre à tous ses clients pour s'excuser. Enfin, bref, en attendant le prochain décret pour les machines déjà immatriculéeset débridables, la situation se décante enfin (attente de la parution au JO puis mise en place dans les préfectures, en mai les premières machines - neuves - devraient pouvoir faire leur premier tour de roues.
Miracle, l'article est au JO dès le 14.04.2016, champagne pour les machines Euro3 débridables et leurs propriétaires/vendeurs...

La machine est à choisir parmi celles-ci, les motos Euro3 débridables

1&1 Hosting