MesMotos.fr - Tour de France par le sud, 08.1996

Les plus "motos" de toutes les vacances que j'ai prises pour l'instant...
Il y avait quand même trois impératifs dans le calendrier...

  • Passer chez la sœur de Fabienne avant que ses parents n'en partent
  • Passer voir Véro et Charlot (ainsi que Véro et Henri) à Entrevergnes Hautes avant qu'ils ne rentrent (le 18)
  • Etre à Lorient pour le baptême de Manon, vu que j'en suis le parrain, avant le 24...

Les motos au départ Donc on n'allait pas chômer sur la route et finalement, le tourisme sera plus dans ce que l'on a vu que dans ce que l'on a visité... Mais franchement, on s'en est pris plein les yeux (et le nez dès qu'il a fait beau) donc on ne regrette pas de ne pas avoir pris le temps de voir l'intérieur des musées...

Le RB part de Feurs (42) pour finir à St Gildas de Rhuys (56)

Les motos au départPour se rendre à Feurs depuis le Nord, j'ai essayé depuis en passant par le bord de la Loire, de Nevers à Roanne mais hélas en voiture, de légers soucis (genre sélecteur remonté trop haut sur le CBS) ayant tellement retardé notre départ que je ne l'ai pas fait comme prévu ce jour là... (N81, D979, D982, D482). A refaire à moto ! Sinon, il y a deux endroits intéressants : sur la N7 entre Lapalisse (visiter le château et les jardins) et la Pacaudière, même s'ils ont fait une route plus droite et chiante pour l'éviter, avec toutefois une belle vue sur le château, avec un "col" à franchir, beaux virages et belles vues sur le Massif-Central, puis le début de la N82 entre Roanne et Balbigny avec un autre "col" où là encore le démon de la 4 voies a sévi...
De nuit, je l'ai toujours passé dans le brouillard celui là !!!


1ère étape: Feurs-St Jean en Royan:

N82 jusqu'à l'entrée de St Etienne (vallée du Forez, tout plat, peu d'intérêt) prendre la rocade vers Firminy (aucun intérêt ;o) )
Attaquons enfin les choses sérieuses...

A Firminy, prendre la Route de Monfaucon -c'est vert, frais, beau- et y prendre la D105 pour traverser le Rhône à Tournon...
Thain l'Hermitage, ses caves...
Traverser l'Isère à Bourg de Péage jusqu'à St Jean en Royan. Partie toute plate entre les champs de'arbres fruitiers et de tabacs, avec le Vercors qui apparaît de plus en plus au fil des kilomètres
Installer la tente au camping Municipal, de tous les camping que j'ai fait jusqu'à maintenant (à part ceux du CE de L'EDF ;o) ), le mieux tenu, le plus agréable et cerise sur le gâteau : LE MOINS CHER (en France tout au moins) !

De là, prendre son temps pour aller flâner dans le Vercors (Petits Goulets, Grands Goulets, gorges de la Bourne, Pont en Royan (spectacle début Août)

2e étape: St Jean en Royan - Aspres

St Laurent en Royan, Grands Goulets (avant que la route ne tombe - sic- , ne soit interdite, même au piétons, et ne soit remplacée par un tunnel en 2008), La Chapelle en Vercors. Musée de la Résistance. Très émouvant... Col de Rousset (à faire en descendant, en montant et en descendant ;o))) Il marque la limite entre le Nord et le Sud, s'arrêter sur le parking après le tunnel, pour apprécier les lacets et la vue sur Die (premier champ de lavande en vue et en fleur)
Clairette de Die, vin pétillant
D993 jusqu'à Aspres, en passant par le col de Cabre. Au loin, on voit des parapentes, des ailes deltas, des ULM ;o)

Eviter comme la peste le camping d'Aspres... Je ne peux pas vous en conseiller un autre dans le coin mais celui ci est bruyant (non respect des gens qui y logent et N75), sale (sanitaires improbables, chiens en vadrouille qui pissent sur les tentes :(() et pour un passage, on ne vous enregistre pas vraiment (et hop, direct dans la poche sans passer par les impôts... Vraiment déçus...

3e Etape: Aspres-Castellane

D994 jusqu'à Veynes
A la sortie du village, prendre la route à droite (D20) et la suivre jusqu'à Barcilonnette (avec un "I"). A l'endroit le plus haut de la route, vous découvrez un petit canyon du Colorado, qui vous saute à la figure au détour d'un virage. La seule habitation du coin, une bergerie.

Prendre la N85 jusqu'à Digne

On peut la suivre jusqu'à Castellane mais on préfèrera suivre la route qui longe la rivière et passe devant les thermes.. Elle rejoint la N85 vers Barrême, après une escapade en forêt

A Castellane, choisir un camping. Nous sommes allé à celui qui se trouve vers Moustiers: ne pas s'aventurer à planter la tente trop près de la rivière si le gérant vous annonce que les pompiers ont déclencher un alerte orage !!! - et quel orage on s'est pris pendant la nuit !!!

Une fois la tente plantée, faire une balade en suivant les gorges du Verdon en s'écriant "oh! c'est beau!" à chaque virage ;o)

4e étape: Castellane-Grasse

Aller jusqu'à Moustier Ste Marie (éviter de faire le plein à la station "en haut", celle "en bas" est plus civilisée... FRM dixit)

J'avais prévu de remonter l'autre rive des gorges et de passer par Comps et Fayence, le temps pourri (à deux doigts d'abandonner là les vacances, déjà retardée au départ de Feurs à cause des orages...) qui nous accompagnera jusqu'à cinq km de Grasse me fait changer de route... Aups (joli village, il faudra que je revienne)
D557
Draguignan
D562 pour aboutir enfin au soleil à Grasse (Musées de parfumeurs et de fabricants d'extraits de plantes). On est allé planter la tente au camping de Bar sur Loup, qui dispose d'un emplacement pour les motards de passage ;o) Piscine pour se détendre de la route...

5e étape: Grasse-Fréjus...

Ce n'est pas très long dans l'absolu, sauf si comme nous, vous aller pousser le vice jusqu'à la porte de l'Italie... ;o)

Vence et St Paul de Vence (villages d'artistes)
Cagne
Nice (visiter la vieille ville, près du vieux port, le reste bof...)
A l'aller, j'ai préférer éviter Monaco en montant vers les corniches, on peut choisir son niveau, pour aller jusqu'à Menton (on a mangé à Cap Martin, le long de la Grande Bleue (avec baignade à la clé...) En fait, c'est le seul endroit non bâti que l'on ait trouvé et qui ne soit pas une plage et duquel on pouvait avoir l'œil sur les motos... Alors repas avec vue sur la baie de Menton, avec l'Italie en fond...

Retour en passant par Monaco.

On peut laisser ses affaires à une consigne avant d'aller à la plage.

Bon, on n'avait pas trop d'argent à perdre alors on n'est pas allé au casino ;o))

On a continué à suivre la Côte jusqu'à Fréjus, seulement débarrassé des constructions dans l'Estérel, toujours aussi beau... Même s'il a été envahie par les bétonneurs de Pierre et Vacances (voir ce que j'en pense)

Le soir s'approchant et le VFR étant en panne de Batterie, on ira camper à Roquebrune-sur-Argens et pas vers Arles comme prévu.

6e Etape: Fréjus-Castres

Après un passage par une casse moto au Luc pour finalement s'apercevoir que la panne est due à une cosse qui s'est ouverte (la station BP qui est en face n'aime pas les motards...) direction Castres.

L'heure de départ étant tardive, j'ai du pousser la moto un moment, on ne passe pas par le bord de la mer (N98, Cap Canaille de la Ciotat à Cassis, en évitant Toulon et Marseille) mais par la N7 jusqu'aux alentours d'Aix.

On quitte la N7 pour aller manger au pied de la Montagne Ste Victoire, au milieu des cigales : magique ! Et on comprend mieux l'attrait de ce lieu sur les peintres impressionnistes, elle change de tons milles fois à la minute cette montagne.

On arrive à Aix par une toute petite route... Et on reprend la N7. jusqu'à St Gannat.

N572 jusqu'à Salon (bof) puis N113 jusqu'à Pézenas.

On fait quand même un détour par le Baux de Provence (à ne pas rater), Arles (on prend le frais sous les arènes) et Nîmes pour les lieux Romains.

Si la nuit n'avait pas été aussi proche, j'aurais pris le chemin de la montagne par Clermont, Murat et Lacaune pour rejoindre Brassac.

N9 de Pézenas à Béziers. Les directions sont très mal indiquées dans Béziers, surtout à l'époque de la Feria ;o)))

On a finalement retrouvé la route (N112) qui passe par St Chinian (vin) Mazamet (cuir) et Castres où on passe la nuit dans un motel (direction Toulouse)

7e Etapes: Castres-Entrevergne Hautes ;o)

Là, on connaît très bien, vu que c'est là haut que j'ai eu mon accident en WW avec le VFR. On profite d'être en ville pour prendre le petit-déjeuner en attendant que le linge soit lavé... A la laverie ! Tenue par un Wallisien, qui a du mal à passer entre les chambranles des portes tellement il est massif... Comme un Wallisien quoi ;o). A Brassac où on arrive à l'heure de l'apéro, on trouve nos amis qui nous attendent, pastis à la main au Café de France.

Brassac est dans le Sidobre (musées, carrière et parcours au milieu des pierres, richesse de la région).

8e Etapes: Entrevergnes Hautes-Enesse et Laharie

N126
Le départ au petit matin permet de traverser Toulouse avant la foule (A éviter après 8h en semaine). Vues sur la ville rose
N124 Gimont (fois gras)
Auch château
jusqu'à Vic Fézensac (N'étant pas adeptes de la corrida, on ne s'est pas éternisé).
D626 A moins que la route ait été refaite, elle est très bosselé et a raison du porte bagage du CBS... A côté de la chapelle des cyclistes. Couverte de maillots de coureurs. Ne pas y aller si on n'aime pas le cyclisme ;o)

On répare chez un "garagiste" en rentrant dans les Landes. C'est un ancien motard -500 Escoffier le jour du permis jusqu'à 1000 Z - le Vrai - on passe plus de temps à causer au moment de payer que lui à réparer le porte bagage ;o)

Suivre la route jusqu'à Sabres, puis direction Morcenx pour planter la tente à Enesse et Laharie.
Attention aux poulets dans le camping ;o)

Fin de l'après midi allongé sur la plage à Mimizan.

Le lendemain, balade dans les Pyrénées.

N10 puis d947 jusqu'à DAX (pendant la feria décidément), D29 jusqu'à Saliès de Béarn, Puis Mauléon. On a pris le repas au bord d'une rivière devant un fronton et une église basque. On continue cette route pour passer un col perdu, de l'herbe pousse sur la route, et finir à Larceveau. Ensuite, St Jean Pied-de-Port, st Etienne de Baigorry. On monte jusqu'en Espagne au col qui démarre de cette ville et qui vient d'être refait -élargi- pour le Tour de France Cycliste. On redescendra en ville moteur éteint, en doublant quand même quelques voitures ;o)
Des jeunes du coin sont un poil racistes (voir néo-nazis ?) mais les spécialités locales exposées au centre-ville nous réconcilient avec le pays Basque.

D932 (jolie route) jusqu'à Bayonne.
Remontée jusqu'au camping en passant par la D652.
Arrêt à Hossegor pour tenter de voir des surfers mais il n'y a pas de vagues - on m'aurait menti ?

9e étape: Enesse et Laharie-Montagne

Mimizan et Biscarosse sans passer par les plages...
Arcachon et tour du bassin jusqu'à Cap Ferret. Repas en regardant la dune du Pilat
Retour le long du bassin jusqu'à Facture - qu'on ne paye pas ;o)- N250 qu'on quitte pour éviter Bordeaux
Saucats, Labrède, Créon, Branne, St Emilion, Montagne montage de la tente au camping
Visite de Libourne (et achat de Fronsac "Château La Dauphine" où Fabienne a fait des vendanges quelques années plus tôt) et bord de la Dordogne puis de la Gironde jusqu'à Blaye.
Repas à St Emilion, visite des musées (et des caves des innombrables châteaux)
Particularité du camping, posséder de nombreux paons en liberté. Particularité des paons... N'ont peur de rien et vienne se servir dans nos assiettes alors que nous mangeons !!! A part les "léons!!!" hurlés par les bestioles, le camping est très calme, perdu au "miyeu" © des vignes...

La dernière nuit, un orage comaque a raison de l'étanchéité des tentes que nous ne replanterons pas !

10e Etapes: Montagne-Brétignoles.

Libourne
St André de Cubsac N137 jusqu'aux environs de Mairambeau. Balade dans l'arrière pays pour trouver un endroit où manger.
Reprise de la N137 après Pons jusqu'à la Rochelle
Rochefort Musées (Corderie Royale, musée des métiers d'autrefois, musée maritime, pont transbordeur)
la Rochelle Musée, port, ville ancienne
A la sortie de la Rochelle prendre la route du golfe de l'Aiguillon à travers le marais sec (par opposition au marais mouillé, la Venise Verte)
L'Aiguillon (aller à la pointe)
La Tranche
Talmont (ruines d'un château de Richard Cœur de Lion)
Les Sables d'Olonne (mais nous on fais le tour par le Château d'Olonne et Olonne sur Mer (maintenant il y a une déviation après le musée de l'automobile et l'hypodrome)
Brétignoles : ding, ding, bonjour les cousins ;o)

11e Etape: Brétignoles-St Gildas

st Gilles, Croix de Vie
Noirmoutier (passage par le Gois si marée basse)
Pornic
Pont de St Nazaire (gratuit pour les motos à l'époque, pour tout le monde maintenant)
la Baule (en évitant st Nazaire)
Le Croisic
Guérande (route entre les marais salants, ne pas se rater)
La Roche Bernard
Muzillac
Sarzeau
St Gildas...


Si vous m'avez suivi jusque là en vous baladant un peu de droite à gauche, vous avez fait plus de 3500 bornes, Melun-Feurs, puis le séjour et le retour de Bretagne feront un score de plus de 5000 bornes à mon retour à la maison, en trois semaines.

A part de l'essence et de la graisse de chaîne, les deux motos n'ont rien consommé sauf de l'eau dans le VFR. On n'a rien perdu en route même si on déplore une casse de patte de porte-bagages dans le Gers suite à la perte d'une vis et la casse des fixations niveau suspates arrivé à la maison. J'aurais du faire des pattes supplémentaires avant de partir pour fixer le bas du porte-bagages au bas des amortos.

C'est plus pratique pour les bagages de partir chacun avec sa bécane quand même...

1&1 Hosting