MesMotos.fr

Le sens de l'évolution
Bob le motard

MesMotos.fr - le téléphone, le GPS, la musique et les systèmes pour les écouter

Nos chères têtes chercheuses (celles qui avaient aussi décidés d'imposer le masque sous le casque à Paris et en banlieue et qui s'y sont repris à deux fois - Paris puis la banlieue une autre fois - pour se rendre compte du danger que cela occasionnait...) se sont aperçues que le téléphone au volant, ce n'était pas une bonne idée. Encore moins au guidon puisqu'il faut le lâcher et que l'équilibre déjà précaire devient digne de celui d'un serpent debout sur la tête (et puis en plus, on comprend mal en mettant le combiné contre la casque et il faut crier fort pour se faire entendre de son interlocuteur...). Certains ont d'ailleurs trouvé la parade, en glissant le téléphone entre l'oreille et le casque (autant dire que le casque est vachement bien choisi si on peut y glisser son appareil, il ne tient pas bien mais alors pas du tout, souvent d'ailleurs les mêmes n'attachent pas la jugulaire - justement pour pouvoir y glisser le téléphone - donc en cas de chute, ça risque de très mal se finir...)

Cette considération mise à part le téléphone en absorbant le peu d'attention dévolue à la conduite pour la détourner vers la conversation augmente les risques d'accident d'un facteur 3 (même avec un kit main libre) selon les chiffres du ministère. Ils annoncent même une mise en cause du téléphone dans 10% des accidents et jusque 16% des accidents mortels sur l'autoroute (pourtant la voirie la plus sûre mais où on se fait grave ch..r)

J'ai essayé un jour de conduire ma voiture sur un parking avec le téléphone, je ne comprends pas comment font ce qui roulent comme ça dans la circulation. A moto, je n'ai même pas essayé. Je regarde en arrivant si on m'a appelé et je rappelle le cas échéant mais il ne me viendrait pas à l'idée de rouler en téléphonant, comme le font les livreurs de pizza en scooter !

De toute façon, c'est interdit (toléré en voiture avec un kit main libre, mais sans oreillette comme le font livreurs et taxi/VTC). Et comme nos têtes chercheuses ne sont pas très futées finalement, elles ont décidé qu'en dehors d'un kit main libre intégré, c'était interdit tout court, comme écouter sa musique, passer des appels radio... Donc comment savoir qu'on est contrevenant quand le policier nous regarde ? Simple... Depuis le 1er juillet 2015, si on a un écouteur sur ou dans l'oreille (ou deux, sur/dans les deux), c'est juste interdit  l'écouteur Bluetooth façon cyborg, les écouteurs ou un casque - musical - sur la tête ! Dans ces cas, on est verbalisable (135 € et trois points en moins sur le permis quand même, R.412-6-1 du code de la route)... L'auto radio est encore accepté (sauf s'il est trop fort, à l'appréciation du verbalisateur)... Donc le moto radio aussi...

En fait c'est très simple, tout est interdit sauf un kit main libre sans écouteur, donc micro et son passant par le haut-parleur de la voiture (intégré au véhicule ou en accessoire) ou en ce qui nous concerne, intégré au casque (obligatoirement sans fil entre téléphone/GPS et écouteurs) à moto. On a été très près de l'interdiction pure et simple ! Le très pratique Tuyaucom est donc désormais interdit entre pilote et passager, au grand damne de son inventeur qui se retrouve aujourd'hui... Dans la merde.

Heureusement, les appareils pour les malentendants restent autorisés dans tous les cas. Ainsi que les appareils lors de la formation, pour que le moniteur ou l'examinateur donnent des consignes à l'élève.

Et encore, estimons nous heureux puisque cette interdiction a été poussée jusqu'à la pratique du vélo (et là, le kit main libre ou le vélo radio...) Dans certains pays, même le piéton est attaqué dans ce genre de pratique (ou en marchant en regardant l'écran de son téléphone).

Il reste donc deux types de systèmes autorisés. Celui intégré au casque à la conception, et celui qu'on peut y adapter, ce qui est tant mieux vu le peu de modèles "équipés d'usine"

Dans la première catégorie, on trouve facilement des casques de marques pas trop connues en faisant une recherche rapide sur le net... Je ne sais pas du tout ce qu'ils valent (sauf que le prix d'un kit Bluetooth est parfois plus cher que celui du casque équipé, mais je sais que le prix d'un casque ne fait pas sa sécurité, les meilleurs casques ne sont pas forcément les plus chers, le prix ayant plus trait au confort, à la légerté...)

Sinon, Schuberth vend des casques avec une déclinaison intégrable du système Sena et Nolan vend des casques (pré)équipés N-COM, la solution maison sur des Nolan, X-Lite et Grex, mieux intégré au casque que les solutions ajoutées (le boitier est dans la calotte et non accroché dessus plus ou moins solidement selon les solutions)...

La seconde catégorie, les boitiers adaptables est la plus riche et a l'avantage indéniable de pouvoir équiper votre casque actuel sans avoir à le changer. On y trouve aussi des appareils très disparates au niveau du prix et des caractéristiques... Du simple interphone pilote/passager, au combo communication/caméra, en passant par toute la gamme des interphones que l'on peut appairer au téléphone, au GPS ou d'autres interphones, pour parler avec son passager ou d'autres motards... Certains permettent même de créer des groupes de communication, relayant le son du premier au dernier véhicule sur de plus grandes distances que la portée des appareils et jusqu'à huit personnes.

Deux grosses sociétés se partagent le marché, Sena, déjà citée, et Cardo (ce que j'ai actuellement). Ce sont eux qui "font" les recherches et "normes" de fait de ces appareils. Il y a quelques années, quand on achetait un appareil, on restait bloqué dans la marque car ils n'étaient pas interopérables entre système. C'est fini, en tout cas sur le haut de leurs gammes, car en plus d'une connexion radio, ils ont ajouté le Bluetooth et un mode d'appairage entre marques, ce qui est pas mal pour le marché de niche que représentent les intercoms.

Certains ajoutent des "gadgets" comme Sena qui a un modèle équipé d'une caméra, pratique pour éviter d'avoir à accrocher en plus une "go-pro" sur le casque. Certaines marques ont une télécommande au guidon, ou une télécommande vocale, pratique pour ne pas avoir à manipuler le boitier avec les gants en roulant : et pas forcément les plus chères, notre premier intercom de moto à moto, de marque Pearl (moins de 200€‚ pour deux systèmes, fragile au niveau des fils à glisser dans le casque hélas) avait déjà une télécommande au guidon... Ce que n'ont pas nos Cardo, bien plus chers !

Je serais tenté de privilégier un modèle avec antenne externe, pour se parler de plus loin mais surtout un modèle qui économise sa batterie en se coupant en absence de communication... C'est un peu bizarre quand on vient d'un modèle à action continue mais c'est préférable car il n'y a pas de batterie à changer au bord de la route quand elle est vide et il n'est pas forcément pratique de la recharger en roulant (avec une prise usb ou en bidouillant un truc à partir de la batterie - acheté aussi chez Pearl, un "alume cigare" à brancher directement mais en y ajoutant un porte-fusible pour éviter le frouffff la moto...) Et ne pas oublier le(s) chargeur(s) pour le téléphone, le GPS, le casque quand on est arrivé à l'étape.